Nos tutelles

Nos partenaires

Rechercher




Accueil du site > Séminaires LNC > séminaires à venir (upcoming seminars)

Bertrand Coste (Centre de Recherche en Neurobiologie et Neurophysiologie de Marseille)

Mécanismes périphériques de la sensibilité tactile : quels canaux ioniques ?

La mécanotransduction est la conversion des forces mécaniques en signaux biologiques. Chez les mammifères, un très grand nombre de processus biologiques font intervenir des mécanismes de mécanotransduction. C’est le cas notamment du système somatosensoriel impliqué dans la perception du toucher, de la douleur et de la proprioception. Les cellules réceptrices du système somatosensoriel sont les neurones afférents primaires des ganglions rachidiens qui forment une population hétérogène. Cette hétérogénéité fonctionnelle permet de percevoir les différentes sous-modalités sensorielles associées à la mécanosensation. Les senseurs moléculaires des divers stimuli conduisant à l’excitation des neurones mécanorécepteurs sont des canaux ioniques directement activés par les stimulations mécaniques. L’enregistrement des courants activés mécaniquement dans les neurones des ganglions rachidiens renseigne sur l’existence de plusieurs types de canaux mécanosensibles.

L’identification des canaux activés mécaniquement de la famille Piezo a permis de montrer que Piezo2 était l’un des senseurs mécaniques du système somatosensoriel. Piezo2 sous-tend les courants à adaptation rapide lors de stimulations mécaniques prolongées et est exprimé dans des sous populations des neurones des ganglions rachidiens. Il est impliqué dans la mécanosensation non-douloureuse et dans la proprioception. Les canaux ioniques impliqués dans la perception des stimulations mécaniques nociceptives sont encore inconnus au niveau moléculaire.