A vos cerveaux - Estelle NAKUL

Date de l'évènement: 
Mercredi, 23 Juin, 2021

A Vos Cerveaux, prêts, partez !

Quand des chercheurs du Laboratoire de Neurosciences Cognitives distribuent les cartes de l’histoire des neurosciences, ils lancent « A Vos Cerveaux », un nouveau jeu de cartes aux vertus pédagogiques

Crédits photographiques : © 2021 Océane GARDET-PIZZO pour SATT PACA Corse SAS

Prêts à stimuler vos méninges ?

Apprenez ou révisez les découvertes liées aux cerveau - l’organe le plus mystérieux du corps humain - qui n’aura bientôt plus aucun secret pour vous. Soyez le ou la premier.e à placer les découvertes scientifiques qui ont jalonné l’histoire des neurosciences dans une frise chronologique ; débarrassez-vous de toutes vos cartes et c’est gagné !

Des règles du jeu simples pour des parties… mémorables

« A Vos Cerveaux » ? C’est un jeu de 80 cartes divisé en 4 catégories dans lequel il faut placer dans un ordre chronologique les découvertes effectuées sur nos cerveaux. Conçu et imaginé par le Dr Estelle NAKUL, postdoctorante au Laboratoire de Neurosciences Cognitives (Aix-Marseille Université, CNRS), de Marseille. Missionnée de 2016 à 2018 à la cellule de culture scientifique et technique d’Aix-Marseille Université, elle a effectué de nombreuses interventions auprès de différents publics et participé à de nombreux évènements incluant la Fête de la Science, la Nuit européenne des chercheur.e.s ou encore le festival des Expérimentarium. Elle a soutenu sa thèse en 2019, après avoir obtenu une licence de biologie et une licence de philosophie en 2014, puis un master en neurosciences. Attachée temporaire d'enseignement et de recherche, Estelle NAKUL a enseigné l’histoire des neurosciences aux étudiants de licence 1 de psychologie de la Faculté des Arts, Lettres, Langues et Sciences humaines d’Aix-Marseille Université. Aujourd’hui postdoctorante dans l’équipe « Corps et Multisensorialité » dirigée par le Pr Anne KAVOUNOUDIAS au Laboratoire de Neurosciences Cognitives, elle poursuit son engagement pour la diffusion de la culture scientifique, notamment à travers le jeu.

Férue de culture scientifique, d’épistémologie et d’interdisciplinarité, Estelle NAKUL a synthétisé l’histoire des neurosciences dans un support qu’elle a voulu ludique et facile à prendre en main. Utile aussi bien pour réviser les partiels de neuro que pour passer un bon moment entre amis. Dans « A Vos Cerveaux », les connaissances sur le cerveau ont été mélangées et égarées parmi 80 cartes colorées et illustrées par l’infographiste Océane GARDET-PIZZO. Une partie consiste à les remettre en ordre pour retracer leur histoire avant qu’elles ne soient perdues à jamais…

« Un jeu qui vous surprendra, des théories les plus inattendues de nos célèbres savants jusqu’aux connaissances les plus actuelles du fonctionnement de notre cerveau. Les cartes illustrées retracent l’histoire des neurosciences de l’Antiquité à nos jours. Idéal pour se lancer des défis entre amis, que l’on soit scientifique ou non ; les gagnants ne seront pas ceux que l’on croit ! »

Pr Anne KAVOUNOUDIAS, équipe « Corps et Multisensorialité » du Laboratoire de Neurosciences Cognitives (CNRS, UMR 7291 Aix-Marseille Université)

 Crédits photographiques : © 2021 Océane GARDET-PIZZO pour SATT PACA Corse SAS

De l’idée à la carte, quand la passionnée de jeux se lance sur le parcours de la création

Alors attachée temporaire d'enseignement et de recherche, l’idée du jeu est venue à notre inventrice lors d’une interrogation personnelle « La science se construit au fur et à mesure…Comment faire apprendre les neurosciences à mes étudiants de façon amusante ? ». Après mûre réflexion, elle opta pour un jeu pédagogique, mettant les neurosciences à la portée de tous afin que chacun puisse développer ses connaissances, de façon ludique, dans un domaine de plus en plus populaire mais où il est facile de se perdre. Après des recherches et des versions préliminaires du jeu, elle tape à la porte de la SATT. La SATT Sud-Est est intervenue très tôt sur ce projet, par le financement d’une pré-maturation, consistant à déposer les cartes, dessinées par Océane GARDET-PIZZO, ainsi que les règles dans une enveloppe Soleau auprès de l’INPI. Après consultation de spécialistes des neurosciences, voilà qu’une centaine d’exemplaires sont imprimés et que « A Vos Cerveaux » est disponible en version physique. Le jeu sera prochainement distribué en version digitale « print & play » et possiblement mis à disposition dans des bibliothèques universitaires.

« Ce jeu sera un bon complément de cours et une façon ludique de réviser entre étudiants. « A Vos Cerveaux » pourrait aider les étudiants plus en difficulté à davantage apprécier le cours, à aborder les concepts et l’histoire des neurosciences de façon plus détendue et sympathique. »

Zoé DARY, doctorante en neurosciences au Laboratoire des Neurosciences Cognitives, et monitrice d’enseignement à Aix-Marseille Université

 

L’inventrice, Estelle NAKUL, se livre…

Pourquoi ce parcours et d’où vous vient cet engouement pour les sciences et la culture scientifique ?

[Estelle NAKUL] Je suis entrée dans le monde des neurosciences naturellement, par curiosité, étant intéressée par de nombreuses thématiques provenant de tous horizons. Ma curiosité m’a poussé à poursuivre dans le milieu scientifique ; je participais à plusieurs évènements scientifiques étant adolescente mais je n’étais jamais actrice. C’est en licence que j’ai eu une révélation en découvrant la transmission de connaissances vers le grand public, ce qui m’a motivé à faire le choix de sortir la science des laboratoires et des universités. D’abord en master, puis en thèse, je me suis d’autant plus impliquée dans des évènements de culture scientifique car j’avais enfin acquis, selon moi, assez de bagage pour devenir actrice et partager ma passion.

Considérez-vous votre relation avec les jeux comme un simple passe-temps ou bien une réelle passion ?

Cela fait environ 6 ans que je suis passionnée par les jeux. C’est plus qu’un simple passe-temps ; je joue à tous types de jeux : de cartes, de plateau, jeux de rôle. Je fréquente des bars à jeux. C’est cet amour pour ces jeux qui m’a poussée à rendre les neurosciences plus ludiques pendant les révisions de mes étudiants de licence 1 en psychologie. Je me suis dirigée vers un jeu de cartes où figurent toutes les découvertes sur le cerveau et où l’on peut voir, qu’au travers des siècles, il y a eu des pensées différentes. Par exemple, le « siège » de l’esprit a longtemps été considéré comme étant le cœur, avant de devenir le cerveau, puis à nouveau le cœur et enfin de nouveau le cerveau. C’était une façon de montrer que la science se construit au fur et à mesure et peut se contredire au cours du temps. J’ai aussi profité de l’occasion pour montrer que les découvertes des neurosciences n’ont pas toutes été faites par des hommes. Il y avait également des femmes à leur origine et j’ai voulu, à travers « A Vos Cerveaux », leur rendre hommage, les réhabiliter car l’histoire ne met pas assez en avant ces femmes qui nous ont permis d’avancer et d’en apprendre plus sur notre cerveau.

La communication scientifique et le partage des connaissances semblent restreints à des communautés spécifiques. Selon vous, comment pourrait-on faire sortir la science des laboratoires ?

La recherche publique a pour but de faire avancer l’état des connaissances. On ne fait pas de la science pour que cela reste exclusivement entre scientifiques ni pour ne partager nos recherches qu’à quelques personnes expertes ; mener des actions de culture scientifique permet de développer les connaissances de tout le monde. Si cela restait entre nous - les scientifiques -, alors la science n’aurait plus de raison d’être. C’est pour le public et grâce à lui - qui contribue à financer nos recherches - que nous cherchons à développer nos connaissances ; en retour, nous nous devons de leur partager nos connaissances et le résultat de nos recherches. Et quoi de mieux que le jeu pour attiser la curiosité d’un maximum de personnes ?

Les neurosciences et les connaissances sur le cerveau sont-elles un phénomène de mode ?

Je constate qu’il y a bien un engouement fort voire un phénomène de mode depuis quelques années pour les neurosciences. C’est un milieu très vaste qui s’est fortement développé depuis le début des années 2000. Le grand public s’y intéresse de plus en plus, à l’instar de l’Education Nationale qui étudie également les recherches faites sur le cerveau. Les neurosciences sont un sujet large et dense où l’on retrouve du très bon mais aussi du moins bon ; la distinction devient alors difficile pour le grand public, il est donc important pour eux d’accéder à des aides pour faire le distinguo.

Portrait d’Océane GARDET-PIZZO, infographiste, en compagnie de l’inventrice, Estelle NAKUL (G-D sur la photo)

A quoi sert le jeu « A Vos Cerveaux » et comment marche-t-il ?

Le jeu est une façon amusante de se familiariser avec les concepts des neurosciences. Il permet également d’observer comment les connaissances du cerveau ont évolué de la préhistoire jusqu’à nos jours. « A Vos Cerveaux » peut être considéré comme jeu d’ambiance de la vie quotidienne entre amis ou en famille, tout en constituant un véritable outil pédagogique pour découvrir et s’intéresser au cerveau. C’est aussi une façon de combattre les a prioriet d’observer l’évolution des connaissances sur le cerveau. Le jeu est riche et varié. Il ne se focalise pas uniquement sur les neurosciences ; il aborde également des sujets divers comme l’Intelligence Artificielle, la philosophie, la médecine, l’anatomie et la physiologie.

Pour finir, quelles perspectives d’avenir envisagez-vous pour « A Vos Cerveaux » ?

Les perspectives sont de pouvoir se doter d’un outil ludique pendant les heures d’enseignement parce que le jeu prend une place de plus en plus importante dans la formation. Le jeu engage l’étudiant et le rend acteur de son apprentissage. Il améliore l’interactivité entre les étudiants mais aussi entre les étudiants et l’enseignant. La finalité du jeu est dans un premier temps l’enseignement mais j’aimerais que « A Vos Cerveaux » ne soit pas uniquement joué par des étudiants. J’aimerais qu’il parvienne à trouver sa place au sein des foyers et qu’il puisse être joué chez le grand public en le faisant entrer dans des soirées ludiques en famille ou entre amis, tout en maintenant un côté « fun » alors que l’on manipule des concepts neuroscientifiques qui ne sont alors finalement plus qu’un prétexte pour apprendre en s’amusant. Le plus important avec « A Vos Cerveaux », ce n’est pas la science ; selon moi, ce qui est primordial c’est que tout le monde puisse prendre du bon temps !

« Un jeu simple, efficace et compréhensible en quelques secondes, qui me réconcilie avec ce genre de jeux de classement ! Les cartes présentent des petits paragraphes très compréhensibles pour une personne qui n’évolue pas dans les neurosciences. Superbe outil, à tester avec différents publics ! »

Florian DELCOURT, Responsable de l’ingénierie culturelle chez S[cube] et concepteur d’expériences ludiques

Chers lecteurs, pour finir, il y a un jeu de mot avec le nom du jeu ; allez-vous le découvrir ?