Etudier les bases neurales des processus cognitifs et sensoriels dans leurs fonctionnements normal et pathologique grâce à l'analyse du comportement  et de l'activité neuronale.

Prochains séminaires

28 fév 2022

Anne Bonnefond (INSERM U1114 & Université de Strasbourg)

Variations de l’activité oscillatoire thêta fronto-médiane en lien avec les fluctuations attentionnelles : vers une meilleure compréhension des déficits de contrôle cognitif dans les pathologies psychiatriques.

 

Les déficits de contrôle cognitif sont décrits comme centraux dans de nombreuses pathologies. Malgré leur impact sur le fonctionnement cognitif, psychosocial et les capacités d’insertion professionnelle des patients, on comprend encore assez mal les mécanismes qui conduisent aux variations normales et pathologiques de ces processus de contrôle et leurs liens avec la symptomatologie. Dans cette perspective, une partie de notre travail a porté sur l’étude des variations d’engagement des modes de contrôle proactif et réactif en lien avec les fluctuations attentionnelles. Les résultats électrophysiologiques obtenus ont révélé une activité thêta (4-8Hz) au niveau fronto-médian spécifiquement altérée pendant les périodes d’attention suboptimale (caractérisées par une plus grande variabilité des temps de réaction et un plus grand nombre d’erreurs) chez les patients souffrant de schizophrénie (1, 2), mais également chez des sujets sains présentant un trait/symptôme d’inattention (3). Cette altération qui n’est pas retrouvée chez les sujets contrôles sains pourrait sous-tendre l’efficience réduite du contrôle cognitif et l’instabilité comportementale caractéristiques de différentes pathologies psychiatriques et/ou neurodéveloppementales (schizophrénie, TDAH). Si le rôle joué par le thêta fronto-médian dans la coordination de l’activité cérébrale mérite encore d’être précisé (4), nos résultats soulignent l’intérêt d’explorer la dynamique d’engagement de ces mécanismes neuronaux en lien avec les fluctuations d’état attentionnel mais aussi de l’approche dimensionnelle pour progresser dans la compréhension de ces déficits.  

 

1. Chidharom, M., Krieg, J., Bonnefond, A. (2021) Impaired frontal midline theta during periods of high reaction time variability in schizophrenia. Biological Psychiatry: Cognitive neuroscience and Neuroimaging, 6(4):429-438. doi: 10.1016/j.bpsc.2020.10.005.

2. Chidharom, M., Krieg, J., Marques-Carneiro, E., Pham, B.T., Bonnefond, A. (2021) Investigation of electrophysiological precursors of attentional errors in schizophrenia: Toward a better understanding of abnormal proactive control engagement. Journal of Psychiatric Research, 140:235-242. doi: 10.1016/j.jpsychires.2021.05.079.

3. Chidharom, M., Krieg, J., Pham, B.T., Bonnefond, A. (2021) Conjoint fluctuations of PFC-mediated processes and behavior: An investigation of error-related neural mechanisms in relation to sustained attention. Cortex, 143:69-79. doi: 10.1016/j.cortex.2021.07.009.

4. McLoughlin, G., Gyurkovics, M., Palmer, J., Makeig, S. (2022) Midfrontal Theta Activity in Psychiatric Illness: An Index of Cognitive Vulnerabilities Across Disorders. Biological Psychiatry, 91: 173-182. doi.org/10.1016/j.biopsych.2021.08.020.

 

Publications récentes / recent publications